NFSC: la CAN n’est pas terminée pour tout le monde

BBC Sport nous apprend que deux semaines après la fin de la Coupe d’Afrique des Nations en Egypte, plus de 170 supporters nigérians sont toujours sur place. Les membres du Nigeria Football Supporters Club (NFSC) sont bloqués au Caire. L’entreprise avec laquelle les supporters ont un contrat, Safeway Travel, est en désaccord avec la compagnie d’aviation qui les avait amenés en Egypte et était censée les y rechercher il y a onze jours. Selon le président du NFSC dont les propos sont repris par allafrica.com, « les miens ont faim. Certains ont perdu leur emploi au pays pour n’être pas revenus d’Egypte à temps. Certaines familles au Nigeria ne s’en sortent plus parce que ceux de leurs membres qui subviennent à leurs besoins ne sont plus là. C’est une honte. »

Selon un reporter nigérian lui aussi bloqué au Caire, les supporters frustrés réagissent violemment à la moindre provocation. Alors que les Egyptiens les avaient adorés pendant la CAN pour l’ambiance qu’ils mettaient, ils sont maintenant excédés et ont placé des forces de police dans leur hôtel pour les surveiller. Hôtel qui souhaite les mettre dehors puisqu’ils n’ont plus les moyens de régler leur note.

Bellview Airlines (en théorie leur site web se trouverait ici) est la compagnie dont un Boeing 737 s’est écrasé le 22 octobre 2005 peu après avoir décollé de Lagos, tuant ses 117 occupants. Bellview a repris ses vols deux jours plus tard, mais le 19 décembre un autre Boeing 737 de la compagnie atterrissait en urgence au Ghana après la panne d’un système hydraulique. Ensuite de quoi les autorités nigérianes ont temporairement suspendu sa license.

Sale fin de CAN pour le NFSC qui avait gagné le titre de meilleur groupe de supporters de la CAN. Déjà au cours du tournoi les fans nigérians avaient dû faire face à certaines contrariétés. Ils n’avaient pu entrer dans le stade lors du match contre le Ghana qu’en fin de rencontre, le sponsor principale de la CAN étant l’opérateur de téléphonie mobile MTN, ce qui a valu aux supporters nigérians sponsorisés par le concurrent Globacom de se retrouver persona non grata. Des officiels du comité local d’organisation ont affirmé avoir reçu l’ordre d’interdire de stade les fans nigérians, dont l’uniforme porte le logo de Globacom. Les supporters sont donc entrés dans le stade en civil lors du match suivant contre le Zimbabwe. Et si on a entendu leurs trompettes à la télévision comme d’habitude, il semble par contre qu’ils n’aient pratiquement pas eu l’honneur d’être filmés. Globacom a sponsorisé plus de 500 membres du NFSC pour leur permettre d’encourager les Super Eagles en Egypte.

Update 26.02.06: les lamentations des supporters sont parvenues jusqu’aux oreilles du président nigérian Obasanjo qui a chargé son ministre des sports de se régler de cette affaire. Une partie des supporters et journalistes ont donc attéri à Lagos samedi, les autres y étaient attendus dimanche.

 
Afrique | Insolite

trackback uri 5 commentaires

Malheureusement vous ne pouvez pas laisser votre réaction en ce moment.