Découverte : Steaua Bucarest.

Cela fait maintenant quelques années que le club Steaua Bucarest s’est fait un nom en Europe. La renommée de l’équipe la plus titrée de Roumanie a dépassé la frontière du pays depuis maintenant deux décennies, et est devenu le club-phare du football roumain. Voilà pourquoi j’ai décidé de vous faire découvrir un peu de son histoire.

Le Football Club Steaua Bucureşti (L’étoile de Bucarest), a vu le jour le 7 juin 1947, par un ordre du Ministre de la Défense, Mihai Lascăr. A l’été 1946, quelques généraux et officiers supérieurs de l’armée roumaine ont entamé les démarches pour la création d’un club militaire et d’une équipe de football représentatifs de l’armée. Quelques mois plus tard, au printemps 1947, le club Asociaţia Sportivă a Armatei (L’Association Sportive de l’Armée) est créé.

Ştefan Septville, capitaine de l’équipe, devient également son responsable technique. La même année, alors qu’elle doit jouer un match de barrage pour son accession en Divizia B (seconde division), l’AS Armata Bucarest est directement admise en Divizia A, l’élite roumaine, à la place de l’équipe Carmen, exclue de toute activité sportive. Le premier entraîneur du promu est Coloman Braun-Bogdan.

Devenue entre temps Casa Centrală a Armatei (La Maison Centrale de l’Armée), le club remporte son premier championnat en 1951, sous la baguette de Gheorghe Popescu, lieutenant à l’époque de la création de l’équipe. CCA gagnera encore 5 titres de Champion de Roumanie en 10 ans. Et c’est à l’été 1961 que l’équipe prend son nom actuel : Steaua Bucureşti.

Eternel rival de l’autre grand club de Bucarest, le Dinamo, Steaua devient le club le plus titré du pays dans les années 80. Le régime au pouvoir n’y est certainement pas innocent, puisque ses dirigeants sont Ilie Ceauşescu, le frère du dictateur Niculae, et Valentin, le fils adoptif de ce dernier. L’opacité du système, sous la main de fer du dictateur et de sa famille, laissera toujours un voile de suspicion sur ces titres. L’un d’eux, la Coupe de Roumanie 1987-1988, a même été effacé des tablettes du club par la FRF en janvier 1990.

Aujourd’hui, le club est dirigé par le sulfureux homme d’affaires Gigi Becali, et vient de remporter son 50ème trophée, la Supercoupe de Roumanie. Son palmarès compte 23 titres de Champion de roumanie, 20 Coupes nationales et 5 Supercoupes de Roumanie. Son titre le plus glorieux restant une C1, remportée à Séville le 7 mai 1986 face au FC Barcelone, grâce notamment à son gardien Helmut Ducadam, héros de cette soirée en arrêtant les 4 tirs au but catalans (0-0, 2-0 aux TAB). Steaua battra ensuite le Dynamo Kiev en Supercoupe d’Europe (1-0, but de Hagi) au Louis II.

Aujourd’hui, les Rouge et Bleus espèrent retrouver la Ligue des Champions. Vainqueurs du match aller du 2ème tour préliminaire à Gorica 2-0, les demi-finalistes de la dernière Coupe UEFA devraient se qualifier pour le 3ème tour et y affronter le Standard de Liège. Hai Steaua!

 
Histoire | Roumanie

trackback uri 2 commentaires

Salt PJ
je viens de tomber de mon canapé en lisant cet article + d’un après sa parution. Je prépare un mémoire sur la victoire de 1986 du Steaua en C1 (je suis en master d’histoire)
Du coup, j’ai lu la plupart de tes articles liés à la Roumanie et c’est énorme! pense tu pouvoir m’indiquer qq sources? je te laisse mon mail au cas où… cachaloutre@gmail.com
Merci pour ses articles pertinents et bien documentés
Passe de bonnes fêtes!

par caducifer, 23.12.2007 à 06h43   | Citer

Ouh mais c’est que ça m’intéresse tout ça! Tu as un message!

par PJ, 23.12.2007 à 21h20   | Citer

Laisser un commentaire

HTML autorisé:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Selon son contenu, en particulier si il contient un lien, il se peut que votre commentaire ne s'affiche pas immédiatement et nécessite la validation d'un modérateur. Ceci est une mesure anti-spam! Merci de votre compréhension. Devenez gratuitement un membre de la communauté en vous enregistrant pour éviter ce genre de désagrément.

Bien sûr en déposant un commentaire vous reconnaissez avoir pris connaissance de la charte des commentaires de notre réseau.

Ce blog supporte le service de Gravatar.com.