Espagne : après trente-deux journées…

Liga Profesional de FútbolVictoire du Barça, de Sevilla, du Real et de Valencia. Nul de Zaragoza qui cède ainsi sa place ‘Champions’ aux Ches et qui laisse partir le train de la Liga.

Cette journée nous aura offert un bref aperçu de ce que pourrait être la prochaine finale de la Coupe UEFA avec la rencontre opposant Sevilla à l’Espanyol de Barcelone. Bien entendu, les deux équipes devant affronter cette semaine les matches retour, un minimum de titulaires étaient présents sur la pelouse, histoire de préserver un maximum de force. Et comme cette année, il est pratiquement impossible de vaincre les Andalous sans y laisser un peu plus que de la sueur, le résultat a été sans appel. Jouer sans passer la seconde, cela ne pardonne pas face aux hommes de Juande Ramos.

Le Barça continue sur son particulier chemin de Croix. Un autre match à faire honte à la ‘gent culé’, mais un autre match de gagné. Voilà ce qui peut résumer les dernières prestations blaugranas. La première mi-temps a d’ailleurs failli coûter cher à Rijkaard, son équipe produisant alors un football lent et maladroit, ne devant son salut qu’à un Thuram inspiré. Il y eut, heureusement pour la santé mentale du Hollandais, un changement d’attitude en deuxième mi-temps où les occasions ont commencé à se présenter plus régulièrement. Méritant finalement de gagner, même par un résultat minime, Eto’o profita d’une bonne action de Messi pour laisser les trois points à Barcelone. Barça, toujours leader, mais pour combien de temps encore ?

Quand le Real Madrid est en visite, c’est un autre Real Madrid. C’est sans conteste la meilleure équipe de la Liga en extérieur avec dix victoires à leur actif. Les Athletic-Real, un autre grand classique de cette Liga, sont rarement une partie de plaisir pour les Merengues, mais la différence avec les Leones est bien trop ample cette année. L’efficacité des attaquants madrilènes était au top dimanche soir et leurs énormes réserves physiques leur ont permis de tenir l’adversaire en respect jusqu’à la fin de la rencontre. Cette victoire a bien sûr répandu toute une vague d’optimisme dans les rangs du Bernabéu, et force est de constater que s’ils parvenaient à égaler leur niveau en extérieur lorsqu’ils jouent au domicile, cette Liga pourrait bien se teinter, tout comme la chevelure de Beckham, d’un blanc immaculé.

Valencia ne doit les trois points de samedi soir qu’à l’inspiration de Joaquín et Silva. Malgré une supériorité indéniable dans la plupart des compartiments du jeu, le Recre semblait parvenir à annuler les ailes ches, privant ainsi Villa de bons ballons en attaque. Il aura fallu les actions isolées des joueurs cités précédemment pour rompre définitivement la défense de Huelva et permettre ainsi au club de Mestalla de récupérer la quatrième place au détriment de Zaragoza. Ces derniers ont disputé un match bien plus équilibré que l’on était en droit d’attendre face à la petite équipe d’Osasuna. Les Maños ont d’ailleurs frôlé la défaite et c’est grâce à une erreur de Ricardo, le gardien de Pampelune, dans les dernières secondes qu’ils ont arraché le nul.

 
Championnat | Espagne

trackback uri 16 commentaires

Hombre je ne savais pas qu’il y avait autant de français qui prenaient pour le Real Madrid.
JODER LOS MADRILISTAS NO PASSARAN

par JUAN RODRIGUEZ, 01.05.2007 à 19h44   | Citer

euh, comment ça ?

par Tristelune, 01.05.2007 à 21h50   | Citer

T’inquiètes Juan, ils ne sont pas si nombreux que ça … ;-)
Vamos a la LDC, somos Zaragoza ! ;-)
(Tristelune, tu peux corriger les fautes d’espagnol, je t’en voudrais pas!) ;-)

par Xaxou, 02.05.2007 à 08h04   | Citer

c’est parfait Xaxou… ;-)

par Tristelune, 02.05.2007 à 09h25   | Citer

… 5 ans d’apprentissage … ça laisse des traces …
A mi me gusta Espana y las espanolas, son las mejores ! ;-)

par Xaxou, 02.05.2007 à 09h35   | Citer

Excuse-moi, Tristelune, je ne sais pas où poster cette statistique intéressante, prise sur un forum italien.
En début d’exercice la Juve avait une pénalité de 30 points (en plus de l’annulation de ses deux scudetti et de sa rétrocession en série B). Puis, cette pénalité était tombée à 17. Et finalement à 9.
Après 36 journées, 25 victoires, 9 nuls et 2 défaites, elle domine la série B avec 84 points.
Si la pénalité était restée à -17, elle serait deuxième ex-aequo avec Gênes (67 points).
Si elle était restée à -30, elle aurait 54 points et ne serait qu’à deux points des play-offs et de Piacenza.
Comme quoi…

par d'ago, 02.05.2007 à 15h51   | Citer

pas de problème… pour la saison prochaine, j’essaierai de produire un billet de résultats pour chaque week-end du calcio… il le vaut bien.

par Tristelune, 02.05.2007 à 16h11   | Citer

5 ans d’apprentissage ? mmm… je me demande bien où. En passant on ne dis pas  »LAS » mais LOS.
Et il n’ y avait PAs de fautes dans mon message précédent CHICO.

par JUAN RODRIGUEZ, 02.05.2007 à 17h01   | Citer

mmmh… tu te trompes cher Juan… mis à part l’accentuation, il n’y a pas de faute chez Xaxou…et c’est bien LAS qu’il voulait dire… quant à toi, on dit « madridistas » et non « madrilistas »… et c’est « no pasarán » au lieu de « no passaran »…

mais bon, on s’en fout ! ;-)

par Tristelune, 02.05.2007 à 17h26   | Citer

Je regrette mais tous les supporters du Barça disent  »Madrilistas », ayant rapport avec le surnom péjoratif  »Real MadriL ». (Oui avec un L à la fin).  »Anti-Madrilistas » est scandé au Nou camp depuis des années et des années.

par JUAN RODRIGUEZ, 02.05.2007 à 21h51   | Citer

ne serait-ce pas plutôt « maNdril » ? en rapport avec le singe du même nom ? :-)

par Tristelune, 02.05.2007 à 21h54   | Citer

ben je vois que ça va mieux vous deux!!!

par thi oc, 02.05.2007 à 21h56   | Citer

parce que ça n’a pas été un jour ?

par Tristelune, 02.05.2007 à 21h58   | Citer

Tu as probablement raison mon cher Tristelune le style de jeu du Real me semble quelque peu  »primate ».

par JUAN RODRIGUEZ, 02.05.2007 à 22h39   | Citer

Deux nouvelles bizarres venues d’Espagne.
Giuly a blessé Deco à l’entraînement. Résultat? deux semaines d’arrêt de travail pour le brésilio-portugais.
Il en a vraiment marre d’être remplaçant, le Giuly!-)-)-)
En tout cas, ça n’arrange pas les affaires du Barça toujours leader mais qui joue de plus en plus mal.
Pour le Real, de son côté, tout va de mieux en mieux.
La grande nouvelle, mis à part le retour de Cicinho, c’est l’annulatrion du carton jaune de Beckham lors du dernier match à Bilbao. L’angalis pourra jouer le méga-choc de la prochaine journée face à Séville.
Merci la Fédé!
Asi! Asi! Asi gana el Madrid!

par d'ago, 03.05.2007 à 23h16   | Citer

en même temps, il s’était pris un jaune parce qu’il avait « osé » signaler à l’arbitre que les 9m n’étaient pas respectés sur un coup-franc… non non, le Real n’est pas persécuté… :-)

par Tristelune, 03.05.2007 à 23h22   | Citer