Steaua: aux sources des colères de Becali

hagi-vs-becali.jpg«Je n’ai aucune confiance en Hagi». Voilà ce que Becali a affirmé cette semaine dans une diatribe contre son entraîneur Gheorghe Hagi. Malgré leur lien de parenté, leur amitié de longue date et la promesse faite en début de saison que tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes, Becali n’a pas pu résister plus d’un mois et commence déjà à critiquer très durement Le Roi (surnom de Hagi en Roumanie).

Le début de saison de Steaua est pourtant bon depuis l’arrivée de Gica Hagi. L’équipe est en tête du championnat après 4 journées, n’a pas encore connu de défaite et est toujours en course pour la qualification en groupes de Ligue des Champions. Sur le plan sportif, la crise n’est donc pas d’actualité. Et pourtant, les jours de Hagi au club sont déjà comptés. «Les gens aiment Hagi, mais je ne crois pas en ses qualités d’entraîneur,» a encore martelé Becali.

Il lui faisait pourtant confiance jusque là, lorsque l’entraîneur de son équipe était encore Olăroiu. Car Becali est très influencé par ses proches. Il a toujours suivi les conseils de Hagi et d’autres, comme MM Stoica, sur le plan technique. Il n’a même jamais hésité à l’affirmer en public lorsque Olăroiu était à son poste. Depuis, les choses se sont inversées. Stoica a été viré comme un malpropre, Hagi voit la porte se rapprocher et becali promet de rappeler Olăroiu en cas départ du Roi. Sa confiance semble aujourd’hui s’être portée vers Victor Piţurcă, ancien coach de Steaua et actuel sélectionneur national. Hagi a déclenché l’ire de Becali en ne faisant pas jouer Rădoi défenseur central contre Cluj ce dimanche, mais milieu défensif à la place d’Ovidiu Petre. Gigi n’a pas apprécié ce choix. «Piţurcă m’a dit que Ovidiu Petre est le meilleur milieu défensif du pays, mais qu’il ne peut pas le faire jouer parce qu’il n’est pas titulaire à Steaua,» a-t-il asséné pour justifier sa colère.

Parce que la colère monte vite quand il n’a pas l’équipe qu’il veut. Parce que certains de ses choix imposés à Olăroiu se sont révélés payants (Andrei Cristea contre Valence ou Vali Badea contre le Standard de Liège), Gigi a pris un melon pas possible. Persuadé d’être l’un des meilleurs entraîneurs du monde et désireux de faire comme son idole, Silvio Berlusconi, au Milan AC, il n’hésite pas à faire imposer ses choix, et celà même durant les matchs de Gloria Buzău, équipe promue en Liga I dont il est devenu actionnaire majoritaire. Gigi, c’est la folie des grandeurs à lui tout seul…

Cette mégalomanie est également entretenue par le fait que Steaua est devenue un investissement très rentable à long terme. Rien que l’an passé, la qualification en Ligue des Champions lui a rapporté pas moins de 12 millions d’euros! Il est donc hors de question de rater le coche cette saison. Les groupes de C1 sont son objectif numéro un cette saison. Du coup, le match nul 2-2 à Borisov est mal passé.

Mais plus que le résultat, c’est le jeu qui le mécontente. Alors que Hagi privilégie le résultat, quitte «à gagner tous les matchs 1-0 dans la douleur», Becali veut du spectacle. Pour lui, Steaua est synonyme de beau jeu, et l’équipe doit mener tous les matchs 2-0 dès la mi-temps. Le jeu pragmatique d’Olăroiu l’agaçait déjà les saisons passées, il ne peut désormais plus supporter les victoires à l’arrachée des joueurs de Hagi. Surtout que pratiquement tous les buts marqués cette saison l’ont été sur des coups de pied arrêtés. «Hagi a fait de mon équipe un caviar d’aubergines (plat traditionnel roumain). On ne joue pas!Je n’ai plus rien à lui dire, il se moque de moi avec ce jeu! Contre Borisov, je vais faire comme Berlusconi. Je vais lui donner la composition sur une feuille. Qu’est-ce qu’il a de plus à faire dans ces conditions? Je ne sais pas et je m’en fiche. Ce n’est pas Hagi qui a dépensé tant d’argent dans cette équipe, c’est moi. Lui entraîne et fait ce que je lui dit de faire, parce que c’est moi qui dépense des millions de dollars dans cette équipe! Et il pas question de rater la Ligue des Champions!»

Hagi est pris dans un étau. Car Becali, qui ne mâche donc pas ses mots, n’est pas le seul à lui en vouloir. Les cadres de l’équipes sont ainsi venus le voir pour se plaindre de leur entraîneur. Rădoi, Dorin Goian, Neaga, Dică et Petre Marin ont rendu visite à Becali dans son palais (si si!) pour protester contre l’attitude et les entraînements de Gheorghe Hagi. Sa vision du jeu est donc loin de faire l’unanimité.

Ces quelques points permettent d’éclairer un peu la situation actuelle du club. Son président versatile et mégalomane n’aide pas à la clarification… surtout quand c’est lui qui déclenche la crise à un moment où tout va plutôt bien sur le terrain! Est-ce vraiment dans l’intérêt du club? On ne le saura qu’après le match retour contre BATE Borisov. Il faut espérer que la saison ne sera pas gâchée si tôt.

 
Carton jaune | Roumanie

trackback uri 15 commentaires

on peut penser tout le mal de Becali (c’est un con) mais il a l’argent et grace a lui steaua est ressussité !

par Dominka, 21.08.2007 à 14h28   | Citer

le choix des photos est  » voiciesque »….
becali m’ a l’ air très zentil

par thi oc, 21.08.2007 à 14h28   | Citer

@Dominka: si l’argent doit amener les titres, ça ferait longtemps que Chelsea aurait gagné la C1. Même sans Becali, le club se porterait pas trop mal aujourd’hui. Avec Steaua il a gagné plus d’argent qu’il n’en a dépensé.

par PJ, 21.08.2007 à 15h15   | Citer

oui mais sans lui on les voyait plus en Champion’s League …
(dans le même temps je sais pas si il est à steaua depuis combien de temps) (lol)

par Dominka, 21.08.2007 à 15h43   | Citer

La dernière participation de Steaua à la C1 avant son arrivée datait de 1996. Becali est arrivé en 98 (si je me souvient bien) et le club n’est revenu en C1 que l’an dernier. Même si le contexte du foot de club en Roumanie n’était pas favorable, sa fortune (1 milliard de dollars environ) aurait pu permettre de maintenir le club à un bon niveau européen. Au final, même Nicollin a un meilleur rapport argent/efficacité.

par PJ, 21.08.2007 à 15h53   | Citer

nicollin ! lol

par Dominka, 21.08.2007 à 16h22   | Citer

1ere journéé du championnat portugais

Marítimo 3 – 1 P. Ferreira
U. Leiria 0 – 0 Boavista
Sporting 4 – 1 Académica
Sp. Braga 1 – 2 FC Porto
Naval 1 – 1 Belenenses
Nacional 0 – 0 E. Amadora
V. Guimarães 1 – 1 V. Setúbal
Leixões 1 – 1 Benfica

par Portista, 21.08.2007 à 17h47   | Citer

c’ est camacho ou chalana le nouvel entraineur de benfica?

par thi oc, 21.08.2007 à 18h33   | Citer

J’hallucine en lisant ton article Pj! c’est vraiment un manche à balais ce mec….Faire chier Hagi alors qu’effectivement cela se passe plutot bien…Il ne sait plus quoi inventer pour qu’on parle de lui et se comporte vraiment comme un gamin caracterielle et capricieux!
Il faut que Becali quitte le Steaua parce que vraiment ces conneries ternissent l’image du club.
Pj et Sancho, si on se réunisssait pour etre les trois hommes fort du Steaua? :-) je m’occuperai des transferts et toi Pj, tu ferais la composition d’équipe.
Ah je vous jure quel manche à balais ce Becali!

par Bastien, 21.08.2007 à 19h05   | Citer

« Pj et Sancho, si on se réunisssait pour etre les trois hommes fort du Steaua? :-) je m’occuperai des transferts et toi Pj, tu ferais la composition d’équipe. »

Bon ben, Sancho, c’est toi (et Bowser) qui doivent aligner les ronds! ;-) ))

par PJ, 21.08.2007 à 19h11   | Citer

Camacho , c’est son retour a Benfica il était parti apres la victoire en coupe en 2004

par Portista, 21.08.2007 à 20h53   | Citer

Je ne voudrais pas manquer de respect à Hagi ni à Becali mais la photo me fait penser à une querelle d’ivrognes. Quelles tronches d’alcoolos !

par athenes65, 24.08.2007 à 09h11   | Citer

« Je ne voudrais pas manquer de respect à Hagi ni à Becali  »
A Hagi non, mais à Becali tu peux! ;-)

Sinon, le Steaua en manque d’attaquants a fait signer hier Romeo Surdu, en provenance du CFR Cluj. Un joueur qui en a planté pas mal la saison dernière, c’est toujours ça.

par PJ, 24.08.2007 à 10h14   | Citer

il y a un côté groland pour la photo, c’ est vrai.

par thi oc, 24.08.2007 à 10h58   | Citer

Incroyable! Ca n’arrivera pas souvent alors il faut le noter: Becali a admis qu’il avait fait une erreur!

« Je doit reconnaître que j’ai fait une erreur au sujet de Hagi, a-t-il reconnu. Je regrette de l’avoir ataqué si durement. Je n’ai jamais voulu le limoger. La question ne s’est pas posée. J’ai purement et simplement voulu séparer l’image de Hagi le grand joueur et celle de Hagi l’entraîneur, dans le seul but de le protéger. Je souhaite que Hagi progresse encore et qu’il devienne Hagi le grand entraîneur. »

Bon, ça sent le faux-cul à plein nez, mais c’est toujours ça de pris.

par PJ, 26.08.2007 à 20h15   | Citer