Parlons-nous | Parlons Foot | Parlons Sports | Parlons Rugby | Parlons Santé | Skate Infusion |

Le Football remercie l’Espagne

L’Eurofoot touche ainsi à sa fin. Cette édition aura fait inévitablement quelques malheureux, mais aussi énormément d’heureux, Espagnols mis à part. Nous avons sans doute assisté à l’un des meilleurs tournois de l’histoire, avec des rencontres non-aptes aux cardiaques (Turquie-Rép. Tchèque, France-Italie, Espagne-Italie, …) et des matches d’anthologie, de football total, qui font d’ores et déjà partie du panthéon historique de l’Euro (Pays-Bas-Italie, Pays-Bas-Russie, Espagne-Russie, …).

Football total. Cette expression que je craignais enterrée à jamais a resurgi durant ces trois semaines. Le Portugal, les Pays-Bas, l’Espagne et la Russie sont pour la peine devenues « mécaniques », faisant honneur au grand Cruyff et à sa conception du football. Après la victoire grecque en 2004, le triomphe du modèle ‘Mourinho’, le sacre de l’Italie en 2006 et la dernière finale de la Ligue des Champions, j’ai eu peur que ce type de jeu, de mentalité, ne se généralise et se perpétue comme seul moyen de remporter la victoire. L’une des raisons pour lesquelles je suis heureux du triomphe de la ‘Roja’, c’est le regain de crédit que va récupérer le football d’attaque vis-à-vis de la défense et de l’hermétisme. J’aime à croire que le talent peut (et doit) s’imposer au muscle. Alors merci aux Espagnols et leurs 170 cm !

Parlons chiffres. L’Espagne a conclu le tournoi avec une moyenne de 54% de possession de balle (juste derrière les 56% des Portugais) et a tiré 117 fois au but (contre 65 pour nos voisins ibériques qui comptaient deux matches en moins). Les Ibères ont logiquement terminé avec la meilleure attaque (12, donc deux par matches), en comptant le meilleur buteur dans leur rang (Villa, 4 buts) . Niveau défense, c’est du tout bon. Trois buts encaissés, dont deux seulement par Casillas (sur 5 matches). Le gardien espagnol a d’ailleurs été le moins sollicité du tournoi, puisqu’il n’a dû s’employer que neuf fois contre les 22 de Van der Sar (et 120 minutes de jeu en moins) et les 30 de Lehman. Mais les chiffres les plus impressionnants se trouvent dans une autre colonne. L’Espagne a fait 3′415 passes durant l’Euro, avec un taux de réussite de 82%. Les plus actifs dans ce domaine ont été Xavi et… Sergio Ramos ! Le joueur culé a d’ailleurs été élu meilleur joueur du tournoi, car « il fut l’homme qui a dicté le rythme de son équipe », dixit l’Ecossais Andy Roxburg, directeur technique de l’UEFA. Tous ses chiffres figurent dans le MARCA d’aujourd’hui. Donc pour toute contestation, c’est par là-bas que ça se passe.

C’était mon dernier billet concernant l’Euro 2008. J’arrête de « flooder » PF avec mes espoirs et désespoirs sang et or. Enfin, presque, car la Liga ne va pas chômer cet été !

 
Edito | Espagne | Euro 2008
Publicité

trackback uri 53 commentaires

Hommage de Google :

http://www.google.es

par Tristelune, 30.06.2008 à 15h56   | Citer

Parfaitement d’accord avec toi « senhor Tristelune »
Comme je l’avais déjà dis, plus que une victoire de l’Espagne, c’est une victoire du Football.
Juste dommage que le Portugal n’ait pas pu jouer cette finale contre l’Espagne, ça aurait pu être une finale fantastique (je suis « dégouté » encore d’avoir perdu contre l’Allemagne…)
Un jour peut-être….. :-(

par superportista, 30.06.2008 à 20h27   | Citer

Bon on va peut être arrêter de se pignoler sur l’Espagne et s’interesser enfin aà ce qui fait le sel de notre sport préféré : la période des transferts. Ah ces intox, ces tentatives de destabilisisation, ces bas de fer…. le bonheur!!

Je déconne (quoi que c’est quand même savoureux cette période) et efectivement l’espagne a réalisé un grand euro avec ses joueurs techniques et son beau football.

par Frid, 30.06.2008 à 21h10   | Citer

Oui, il est heureux de revoir un football à la fois efficace et agréable à voir.
Bravo à l’Espagne qui mérite 1000 fois son titre. Face à des Pays Bas surévalués, des Français et Italiens dépassés (dans l’esprit du jeu notamment, très « XXè siècle »), des Russes sympas mais fatigués, les Espagnols s’annoncent comme l’équipe redoutable des 5 prochaines années.

par Moriarty, 30.06.2008 à 21h29   | Citer

il reste plus qu’a reconfirmer ce qu’on sait deja, autrement dit que ce sont les meilleurs :ppp, dans 2 ans. mais avec la nouvelle ère qui s’annonce ce sera pas forcément évident.

par fleur, 30.06.2008 à 22h09   | Citer

Avec le nouvel entraîneur ce sera difficile de garder ce statut là… Mais bon sait-on jamais, peut être que le beau football espagnol réside surtout dans le talent de ses joueurs en dépit de la tactique utilisée…
En tout cas ça prouve la logique qui dit :
Meilleur championnat (LIGA) = Meilleur équipe en EURO (Espagne)

par kijux, 01.07.2008 à 00h37   | Citer

meilleur championnat = liga : ah ah ah ah ah ah ah!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

par thi oc, 01.07.2008 à 08h49   | Citer

des Français et Italiens dépassés (dans l’esprit du jeu notamment, très “XXè siècle, les Espagnols s’annoncent comme l’équipe redoutable des 5 prochaines années.

Un peu caricatural quand même .
Certes l’Espagne a méritoirement remporté l’Euro 2008 en montrant du beau football offensif , ce succès me rappelle celui du Brésil en coupe du monde 2002 , c’est à dire que le meilleur a gagné et dans le même temps les « grands » favoris étaient aux abonnés absents , et comme on dit les absents ont toujours tort :-) )

Je suis moins d’accord sur  » l’esprit du jeu notamment, très “XXè siècle « .
Avant de se rencontrer lors du dernier match de poule dans un contexte particulier ( comme c’est toujours le cas à chaque match entre ces 2 équipes :-) ), EDF et la Squadra ont eu le même résultat face au Roumains ( match nul) et aux Hollandais ( sévère défaite par 3 buts d’écart).
Moi je veux bien qu’on dise que c’est Euro a récompensé l’offensive mais que reste t-il de cette qualité si à côté tu manques totalement de réalisme en attaque et que ta défense réputée redoutable se troue et prend subitement un coup de vieux !
Prenez l’Italie contre la Hollande , certains torchons ont caricaturalement résumé le match par « une attaque ( Hollande) -défense ( Italie) , revisionnez le match , c’est un des plus beaux matchs de l’Euro,l’Italie n’était pas recroquevillée en défense, comme j’ai pu le lire, au moment ou la Hollande ouvre le score sur une phase litigieuse .Les 2 équipes ont joué le jeu , la Hollande a mérité sa victoire, rien à dire , mais le 3-0 reflète davantage le réalisme hollandais et la faillite de la charnière centrale Materazzi-Barzagli qui a ensuite été réglée face aux Roumains et à EDF avec l’association Panucci- Chilieni bien plus performante .
Face à la Roumanie , on a retenu bien sûr que le péno ( plus que généreux mais on ne s’est jamais attardé là dessus ) sauvé par Buffon, le coup-franc roumain dévié sur le poteau de Buffon battu, et 2,3 autres parades d’encore et toujours Buffon sur des contres et coup-franc roumains pour dire que l’Italie a eu chaud.
Mais on a rarement entendu que c’est l’Italie qui a pris l’initiative du jeu dés le début en multipliant les occasions chaudes devant le but roumain , que le but injustement refusé àToni sur hors-jeu imaginaire aurait facilité la tâche des Italiens , que Zambrotta , fautif sur le but de Mutu , tout comme Grosso d’ailleurs , a plus souvent joué comme un ailier de débordement ( c’est bien offensif çà !) tout au long du tournoi.
En dehors du style de jeu, je retiens 2 points communs entre EDF et la Squadra qui se sont avérés lors de leur match contre la Hollande : un manque de réalisme total sur les franches occasions de but et la faillite défensive sur des phases ponctuelles . Manque de fraîcheur probalement aussi des attaquants qui ont entraîné un manque de lucidité dans les phaszs cruciales . Après le cinéma Domenech et le feuilleton de l’été restera-restera pas , ça c’est autre chose et ça n’a rien à voir avec le football ………………………………..

par Nokomment, 01.07.2008 à 09h20   | Citer

> Meilleur championnat (LIGA) = Meilleur équipe en EURO (Espagne)

Hehe… si c’était si simple cela voudrait dire que le meilleur championnat pendant 4 ans a été celui de Grèce ?? nan…

Mais c’est sûr qu’avec un représentant sur 4 en demi-finales de CL (les 3 autres étant anglais) l’Espagne a un des meilleurs championnat européen oui…

par Jeje, 01.07.2008 à 09h56   | Citer

parfaitement d’accord avec Kijux… le succès actuel de la Premier n’est que temporaire… et quand je parle de la Premier, je pense à trois ou quatre équipes très compétitives… les 16 autres clubs sont à des années-lumières… en Espagne, même un Racing-Almería est intéressant… là est notre force… en attendant que le Real et le Barça se réveillent et gifflent les « Anglais » en CL ! :-)

Kijux > avec Del Bosque, tactiquement parlant, on est mal… on est très mal…

par Tristelune, 01.07.2008 à 10h08   | Citer

tiens, les gauchers évincés de la « seleccion »:
- Reyes
- Raùl
- Luis Garcia (l’ancien liverpuldien)
- Guti
- Vicente

pas mal non?
de toute façon, Siva est plus beau à voir jouer que Vicente en ailier gauche, Luque moins performant que Villa, et Guti n’aurait pas fait mieux que Xavi.

Quant à Reyes et Luis Garcia ils sont égarés dans le triangle de Bermudas en ce moment, non?

manquait aussi Joaquin, mais alors là, Mein Gott, pas photo entre lui et Iniesta pour le poste de milieu droit.

Bravo Espana. (et Guti à la CDM 2010 chiche?)

par klinsmark, 01.07.2008 à 12h56   | Citer

on ne peut que difficilement comparer Silva (milieu gauche) et Iniesta (milieu centre reconverti) à Vicente (ailier gauche) et Joaquín (ailier droit)… ce sont deux conceptions différentes du football… d’ailleurs on aura peu vu dans cette ’selección’ de gros débordements par l’aile qui se finissent en banane vers le point de corner.

par Tristelune, 01.07.2008 à 13h35   | Citer

C’est effectivement la meilleure équipe qui a gagné.. je retiens aussi la possession de balle et les nombreuses passes rapides (et réussie)

Par contre, pour l’avenir, je sais pas comment la Roja va encaisser la perte d’Aragones

par Zirom, 01.07.2008 à 15h46   | Citer

@thi oc : ah oui c’est vrai c’est la ligue 1 !!!! Où ai-je pu avoir la tête…
Ne viens pas me dire la Premiership parceque :
1- L’équipe anglaise ne s’était même qualifier pour l’Euro
2- Ensuite, les 4 premieres places ont toujours été occupées par les 4 tenors que sont Manu-Chelsea-Liv-Arsenal
3- Je ne suis pas fan du tout du football anglais.

Pour la grèce, ça reste une exception.

par kijux, 01.07.2008 à 19h03   | Citer

« 1- L’équipe anglaise ne s’était même qualifier pour l’Euro
2- Ensuite, les 4 premieres places ont toujours été occupées par les 4 tenors que sont Manu-Chelsea-Liv-Arsenal
3- Je ne suis pas fan du tout du football anglais. »

1- Le championnat est surtout animé par des joueurs étrangers dont certains espagnols (notamment 1 qui a marqué en finale mais chuuut ). Aucun rapport avec la séléction anglaise.
2- En espagne c’est Barça – Real et à part cette année Valence
3- Chacun ses gout. Moi j’aime bien.

par Frid, 01.07.2008 à 19h23   | Citer

1- Ce qui confirme mes dires, les anglais sont « nuls » au foot, c’est toujours les étrangers (y compris le sponsoring US, l’argent du pétrole, et les pays du golfe) qui soutiennent la premiership
2- T’en fais quoi des Villareal, Sévilla, Getafe, Saragoza et consort ? (je ne parle pas de cette année spécifiquement)
3- Belle répartie sinon :)

par kijux, 01.07.2008 à 20h21   | Citer

1- Les anglais peuvent être nul au foot, mais la premiership est en ce moment supérieure (je pense aussi) à la liga (qui compte aussi beaucoup d’étrangers)
2- Et les Aston Villa, Everton, Manchester City, Tottenham
3- J’aime bien la liga (portugaise) :-)

par superportista, 01.07.2008 à 20h39   | Citer

pour un catalan, je te trouve plutot pro espagnol :-)

tu pourras dire ce que tu veux sur la premier league, les résultats des clubs parlent d’ eux même et quand tu parles de getafe et de saragoza, je ne peux que sourire (-_-)

les espagnols ont la plus belle équipe d’ europe en ce moment, c’ est un fait incontestable.

mais au niveau club : sois honnête avec toi même : la premier league est globalement un ton au dessus.
des gros, il y en a 4 voire 5 en angleterre alors qu’ en espagne, j’ en vois deux (trois?)

si tu juges les clubs sans les étrangers, désolé, je ne saisis pas ton raisonnement.
(xabi, torres et fabregas jouent en angleterre et apportent beaucoup à la rioja)

je ne suis certainement pas complètement car j’ adore le foot anglais mais tes derniers posts semblent imbibés de cerveza probablement ingérée depuis dimanche soir.(-_-)

un dernier truc : 80 : rfa, 84 :france, 88 hollande, 92 danemark, 96 allemagne, 2000 france, 2004 : grece.
en 24 ans, ça fait beaucoup d’ exceptions :-) )))

par thi oc, 01.07.2008 à 21h42   | Citer

Le beau jeu et l’attaque l’ont remporté. L’Allemagne a fait un beau parcours mais a loupé sa finale a l’image de Ballack.

par FootEspagnol, 01.07.2008 à 22h14   | Citer

@ nokomment : j’assume le côte caricatural de mon propos :-) …je parle plus de l’esprit du jeu. L’Espagne s’est certes appuyé sur une défense irréprochable mais son jeu est porté vers l’avant. Ce n’est pas le cas de la France et de l’Italie, ce qui n’empeche pas de se créer des occaz’, de temps en temps…lmais bon contre les PB ou la Roumanie, beaucoup peuvent le faire :-) !

par Moriarty, 01.07.2008 à 22h17   | Citer

La défense espagnole a bien défendu et l’attaque a bien attaqué. Alors que la défense allemande a mal défendu et l’attaque mal attaqué.
La défaite allemande était probablement plus méritée que la victoire allemande.

par Le spécialiste, 01.07.2008 à 23h06   | Citer

Même si je me fous complètement des sélections espagnoles elles me sont pas antipathiques car j’adore leur championnat. Si l’Allemagne avait gagné ce bel euro aurait quand même eu un sacré gout d’arnaque ! Déjà parce qu’ils sont même pas dans les 4 meilleures sélections de cet euro malgré leur présence en finale et puis aussi parce que c’est chiant le foot de la nationalmanchalft…même si ça l’est un poil moins que par le passé.

Sinon voici ma sélection des bides de l’euro :
http://gahdah.notlong.com

bises tlm

par Qui©he, 02.07.2008 à 04h02   | Citer

thi oc > voici comment je vois les choses… je t’accorde qu’il y a actuellement deux clubs anglais (ManU et Chelsea) par-dessus tous le monde… par contre, je ne pense pas qu’Arsenal et Liverpool soient meilleurs que le Real ou le Barça, voire même Villarreal. Quant à des Everton, Aston Villa ou Tottenham, je doute de leur supériorité face à des Séville, Atlético ou Valencia.
Bref, je pense que globalement la Liga est un meilleur championnat que la Premier, car le niveau des équipes classés de la 4ème à la 19ème place est plus proche qu’en Angleterre. Par exemple, entre Almería (8ème, 52 pts) et Zaragoza (18ème, 42), il n’y a que 10 pts de différence, alors que Portsmouth (8, 57) et Reading (18, 36) sont séparés par 21 pts ! C’est la raison pour laquelle la Liga a été si disputée depuis la 1ère jusqu’à la dernière journée. Tu peux aussi jeter un oeil au parcours des différentes équipes anglaises et espagnoles en UEFA.

La CL est un bon thermomètre pour mesurer la force des différents championnats, mais en aucun cas ultime. Sinon, comment expliquer que le Barça, demi-finaliste et à un chouïa d’éliminer le champion, ait terminé la Liga à 18 pts du Real, alors que ces derniers ont été sortis par la Roma en huitièmes de finale ? Peut-être parce que cela dépend de facteurs autres que le talent ou la qualité, comme la santé des joueurs ou la forme générale durant le période difficile de février.

Donc à ta place, j’éviterais d’être si catégorique, car il y a de quoi débattre. ;-)

par Tristelune, 02.07.2008 à 08h43   | Citer

L’argument de l’écart de points entre les équipes ne permet pas d’affirmer que la liga est meilleure que tel ou tel championnat … Un écart de 10pts entre le 8eme et le 18eme, montre juste que le niveau des équipes est assez homogène.
Mais ce n’est pas pour autant que le niveau est plus élevé…
.
Après chacun a son avis. Moi je n’en ai pas vraiment puisque je ne regarde ni la Premier, ni la Liga
:-) )

par Captain Cavern, 02.07.2008 à 09h14   | Citer

je trouve au contraire que l’homogénéité des équipes est un argument plus que valable… on parle du meilleur championnat, pas de la meilleure équipe… c’est la raison pour laquelle on devrait plutôt mesurer le niveau des équipes de « milieu de classement » et non pas seulement les deux ou trois grosses écuries qui se « baladent » chaque année… mais comme tu le dis, chacun son avis ! ;-)

par Tristelune, 02.07.2008 à 09h58   | Citer

Oui moi aussi je remercie l’Espagne…

spanien-vs-italien.jpg

(reçu par email,… merci Zé ;-)

par Jeje, 02.07.2008 à 10h10   | Citer

Je suis plutôt de l’avis de Captain. Difficile de juger du niveau d’un championnat sur l’homogénéité.

Le fait que le 18e soit proche du 4e signifie que le championnat est serré, mais pas forcément que c’est un grand championnat. Pour l’exemple que tu donnes, Almeria n’a que 10 points d’avance sur le 18e, mais elle a 18 d’avance sur le 6e! Alors, nivellement par le haut ou par le bas?

Si tu veux regarder le ventre mou des championnats, je t’offre celui de la Roumanie: Vaslui, 7e, n’a que 9 points d’avance sur Constanta, 13e. Et pourtant ce n’est pas, loin s’en faut, un grand championnat européen.

par PJ, 02.07.2008 à 11h18   | Citer

Pardon, 18 pts de retard sur le 6e pour Almeria.

par PJ, 02.07.2008 à 11h19   | Citer

si on ne peut pas comparer Silva à Vicente et Iniesta à Joaquin (sous prétexte que ce n’est pas la même conception du football), alors je propose qu’on s’envole tous sur Neptune manger des croquettes pour chat en regardant des épisodes des Vacances de l’Amour (mais on ne peut pas comparer une série AB avec des croquettes pour chat, va-t-on me rétorquer, ce n’est pas la même conception de la vie).

par klinsmark, 02.07.2008 à 14h46   | Citer

PJ > je me suis mal expliqué… je vais faire au plus simple… personnellement, je pense que le 6ème ou le 17ème de la Liga sont meilleurs que le 6ème ou le 17ème de la Premier… de plus, il y a un niveau plutôt homogène entre 15 équipes… contrairement à la Premier… la Premier compte surtout avec deux ou trois équipes qui sont par-dessus tout le monde en Europe… c’est pour moi la force de ce championnat… et je ne parle pas d’ambiance ou d’arbitrage, mais juste de niveau de jeu…

en clair, quand le Real visite Zaragoza, ils doivent se sortir les « pouces du cul »… alors que ManU peut facilement vaincre Derby County avec son équipe B… cette homogénéité explique (en partie) la relégation d’un club comme Zaragoza ou les piètres résultats de Valencia…

c’est mon avis perso bien sûr… et il s’applique à l’Espagne et à l’Angleterre, deux championnats très proches… la Roumanie ne fait pas partie de l’équation ! ;-)

klinsmark > « mais on ne peut pas comparer une série AB avec des croquettes pour chat »

tout à fait… ou si tu préfères, on ne compare pas Roberto Carlos à Heinze, ou Redondo à Makélélé, ou Zidane à Ronaldinho… ils jouent plus ou moins dans la même zone, mais pas de la même manière… bref, selon le type de joueur aligné, tu varieras ton système… compris comme ça ?

par Tristelune, 02.07.2008 à 15h27   | Citer

donc, si je suis votre raisonnement, Grand Maître, on ne peut pas non plus comparer Heinze à Roberto Carlos, ni Redondo à Makélélé, ni Zidane à Ronaldinho?

Cédric Fauré et Marc Libbra on peut ou pas?
Christophe Pignol et Philippe Rashke c’est possible?

ou alors j’ai toujours rien compris et il faut que je fasse une demande de dérogation spéciale par liaison photo télégraphique au Ministère de la Comparaison des Footballeurs qui jouent au même poste, de la même manière et dans le même système de jeu?

par klinsmark, 02.07.2008 à 16h59   | Citer

pas de la manière dont tu l’entends… par exemple, il serait injuste de critiquer Heinze sur le nombre de buts marqués par rapport à RC, alors que les deux représentent deux styles complètement opposés de latéral gauche… de là ma remarque sur ta comparaison Villa/Luque ou Guti/Xavi… remarque qui, soi-dit en passant, ne cherchait pas à te vexer, petit scarabée… ;-)

par Tristelune, 02.07.2008 à 17h05   | Citer

analyser, c’est comparer. ce que tu dis sur Heinze et RC, c’est de l’analyse, donc de la comparaison.

ce que tu voulais dire initialement, je l’ai bien entendu. l’espagne avec joaquin ça n’aurait pas été pareil (ça aurait été moins beau) qu’avec iniesta (et ça aurait eu des conséquences sur le système de jeu et la manière de jouer, plus « percussive »).

mais permets moi de ne pas être d’accord : on peut tout de même comparer (analyser) les avantages et inconvénients de placer un milieu créatif fort en passes sur le côté droit, plutôt qu’un ailier dribbleur-centreur. (non?)

ta manière condescendante (et péremptoire) de décider qu’on ne peut pas effectuer cette comparaison (interdit, forbidden, verbotten, NEIN!!!) m’a paru aussi déplacée (maladroite?) que hors du propos.

conclusion: rhétorique et football font difficilement bon ménage.

par klinsmark, 02.07.2008 à 18h10   | Citer

« c’est de l’analyse, donc de la comparaison. »

ah bon ? j’ignorais que le terme « analyse » était synonyme de « comparaison », mais bon, passons…

je m’en excuse d’avance, mais je crois que c’est moi qui ne te comprends pas ! :-)
tu écris ci-dessus que tu vois où je veux en venir… à savoir que l’on peut « difficilement » (ce qui ne signifie pas « pas du tout » (!)) juger de l’efficacité de joueurs « différents » dans un système différent, mais tu insistes sur la comparaison pure de caractéristiques, alors que je n’ai jamais écrit qu’il était impossible de comparer la vitesse, la qualité ou la technique d’un jouer x et d’un joueur y !

« mais permets moi de ne pas être d’accord : on peut tout de même comparer (analyser) les avantages et inconvénients de placer un milieu créatif fort en passes sur le côté droit, plutôt qu’un ailier dribbleur-centreur. (non?) »

donc oui, parfaitement ! mais quand tu écris que Guti n’aurait pas fait mieux que Xavi (et dieu sait que je n’aime pas la blonde), je ne vois pas où est la comparaison… connais-tu au moins les caractéristiques du joueur madrilène ?

« ta manière condescendante (et péremptoire) de décider qu’on ne peut pas effectuer cette comparaison (interdit, forbidden, verbotten, NEIN!!!) m’a paru aussi déplacée (maladroite?) que hors du propos. »

que trouves-tu condescendant ? mon « on ne peut que difficilement comparer Silva (…) » ? eh bien cher ami, tu es plutôt chatouilleux ! :-) nulle condescendance de ma part dans ce commentaire, je puis te l’assurer. Juste mon avis.

« conclusion: rhétorique et football font difficilement bon ménage. »

et permets-moi d’ajouter : divination et football font difficilement bon ménage…

;-)

par Tristelune, 02.07.2008 à 18h52   | Citer

@tristelune : j’ avais fait un beau laius et mon ordi a planté hier soir.
je recommence ce soir…..

par thi oc, 03.07.2008 à 07h59   | Citer

thi oc > je me réjouis de le lire ! :-)

par Tristelune, 03.07.2008 à 08h52   | Citer

à propos de Guti, aka « la blonde » (pouh la honte, un joueur blond avec un bandeau dans les cheveux, oh la chochotte, je vois le genre…):

« connais-tu au moins les caractéristiques du joueur madrilène ? »

non mec, je découvre le foot, je suis un petit scarabée.

un peu avant c’était (après une magnifique démonstration digne d’un guide de découverte du football pour les 8-12 ans, genre Makélélé c’est pas pareil que Redondo, ouah, la découverte):
« compris comme ça ? »

non copain, pas compris, mais heureusement, tu es là pour nous tout m’expliquer.

allez, je te laisse avec tes grandes certitudes, du haut de ton mirador.

je vais pas me fatiguer plus à débattre avec toi, apparemment on ne parle pas le même langage et on n’a pas la même conception, ni du football, ni du débat (qu’il soit sémantique ou tactique).

je m’en vais plutôt de ce pas brûler un cierge en souvenir du Grand Deportivo d’Irureta, ses étoiles modestes et son football divin, mis en orbite autour de la Galaxie Valeron et de ses immenses satellites que furent les Mauro Silva, Donato, Amavisca, Makaay, Romero, Capdevilla, Naybet, Fran, Victor, Diego Tristan, Scaloni, j’en passe mais des moins bons.

par klinsmark, 03.07.2008 à 11h38   | Citer

allons, allons, nul besoin de tant d’agressivité…
ce n’est que du foot… décompresse, « mec »… ;-)

ceci dit, belle dernière tirade… mais je préfère, et de loin, le vrai SuperDepor ‘93 de Bebeto et Mauro Silva, ou comment un club qui a frôlé la relégation a pu tutoyer les plus grands d’Espagne en quelques mois.

par Tristelune, 03.07.2008 à 13h47   | Citer

bah quoi on peut pas s’amuser ;-)

forza SUPER DEPOR!!

mais je préfère quand même le depor des années 2000, quintessence du football moderne.

par klinsmark, 03.07.2008 à 14h31   | Citer

« bah quoi on peut pas s’amuser ;-)  »

absolument ! :-)

alors, avec ou sans Rivaldo ton SuperDepor ?

par Tristelune, 03.07.2008 à 14h53   | Citer

plutôt sans, mais à vrai dire, j’ai moins de souvenirs de cette période qui reste pour moi celle du penalty de Djukic raté à la dernière minute de triste mémoire (vécu en direct à l’équipe du dimanche si je me souviens bien, à moins que ce fut en léger différé).

mais le depor des années 2000 reste à jamais ma référence absolue en matière de condensé de football collectif, technique, stratégique, tout en diagonale et en passes, la panacée du bloc équipe beau à voir jouer, avec des défenseurs sobres et puissants, des créatifs de génie (djalminha au cas ou Juan Carlos Valeron est moins bien…) et des finisseurs de rêve…

et quitte à garder des brésiliens, plutôt mauro silva et donato que bebeto et rivaldo…

par klinsmark, 03.07.2008 à 18h06   | Citer

Cette équipe était phénoménale, c’est vrai. Toujours ce souvenir – forcément faux – de matchs joués sous la pluie galicienne ! :-)
klinsmark, ce fut un long résumé sur l’EDD, dans un de ces « grands formats « mémorables, quand Internet n’existait pas et qu’on n’avait pas les résultats à peine les matchs terminés, et qu’on attendait patiemment le dimanche soir jusqu’à pas d’heure pour voir Cantona avec MU et les buts du championnat allemand par KH Sabatier…c’tait cool
@ tristelune et klinsmark ; très plaisant votre débat…

par Moriarty, 03.07.2008 à 22h46   | Citer

donato, un joueur qui, pour moi, était un poil surestimé… ou peut-être était-ce parce qu’il jouait aux côtés de l’un des meilleurs milieux de terrain qu’il m’ait été donné de voir… je parle bien sûr du très grand Mauro Silva ! Un superbe footballeur et un très chouette type. Du SuperDepor, j’avais aussi un faible pour Fran, un joueur très sous-estimé en Espagne, et Manjarín.

Bordel Moriarty, tu m’arracherais presqu’une larme… espèce de vieux de loup de mer ! ;-)

par Tristelune, 04.07.2008 à 00h10   | Citer

ah oui, c’ était bien l’ edd! époque sled ou gilardi.
les résultats avant tout le monde mais 6 heures après la fin des matches tout de même…. :-)

par thi oc, 04.07.2008 à 08h53   | Citer

Merci Moriarty !

débat cependant parasité par des pinailleries sur la forme pour ma part (toutes mes désoles).

mais la question de fond reste:
la seleccion avec Vicente, Guti, Joaquin et Raul (ou Reyes, ou Luis Garcia) en lieu et place de Silva, Xavi, Iniesta et Villa (voire avec Morientes à la place de Torres!!!):

- aurait-elle obtenu le même résultat?
- aurait-elle produit du jeu aussi léché?

en tout cas, intéressant de noter qu’en substituant des joueurs de percussion (Joaquin, Vicente, Reyes) à des joueurs de pelota (Iniesta, Xavi, Fabregas and co) la seleccion a d’une part amélioré la fluidité de son jeu (par rapport à 04/06) et amélioré son rendu sportif (les résultats).

alors que ces dernières années, les joueurs de percussion (Ribery, CR7, Podolski, Robinho etc.) semblaient les seuls à pouvoir déséquilibrer les défenses adverses bien organisées, l’Espagne a prouvé qu’on pouvait faire sauter tous les verrous (sauf ceux des Italiens) par un jeu de transmission de balle collective huilé.

rien que pour ça, merci Aragones qui a fermé le clapet à quelques-uns (ce qu’il avait pris dans la tronche en france après les affaires Henry et Zidane en 2006!!!)

ps: l’équipe du dimanche, c’était mieux avant (quand y’avait encore les résumés de Duisbourg-Bochum et les buts de Malaga-Tenerife, même à 1 heure du mat’)

par klinsmark, 04.07.2008 à 12h26   | Citer

oui, même qu’à un moment, ils s’intéressaient un peu au championnat portugais, et néerlandais, après avoir détaillé (oui, détaillé, parce que maintenant c’est plutôt survolé) tous les matchs des grands championnats.
Eh oui, quelle magnifique équipe du Depor..
Et sinon, ya juste 2 ans, on était à un peno raté (celui de Riquelme) d’avoir une finale de LDC 100% espagnole Barca-Villareal… après les gouts et les couleurs c’est sûr on peut rien y faire, mais personnellement, je prefèrerai toujours une finale 100% espagnole que 100% anglaise.

par hagi, 04.07.2008 à 13h31   | Citer

klinsmark > autant pour moi… parfois mes mots semblent plus « durs » qu’ils ne le devraient… ;-)

pour en revenir donc à ton tout premier commentaire… j’avais précisément en tête le match contre l’Italie… lors de mon billet de présentation des 23 sélectionnés, je déplorais le manque d’ailiers et craignait une attaque ibérique un peu trop prévisible… en un sens, ça c’est confirmé par la suite, puisque le 95 % des offensives passaient par l’axe… si Aragonés avait sélectionné un ou deux ailiers au lieu de choisir De La Red, Navarro ou Juanito, nous aurions sans doute pu poser plus de problèmes à la défense transalpine en ouvrant le jeu… je suis d’accord avec toi quand tu dis que le jeu aurait été moins « léché », mais c’était juste une question de s’assurer un plus grande variété de jeu d’attaque… je ne pensais pas forcément à les titulariser.

par Tristelune, 04.07.2008 à 14h50   | Citer

sans rancune Tristelune, j’étais nerveux ces derniers jours, l’approche des congés sans doute ;-)

alors on dit Banco pour un retour de Vicente, Reyes, Joaquin (des ailiers, de la variété!), Guti et Morientes (abondance de techniciens ne nuit jamais) à la CDM 2010!!??

(Guti tu vas dire Niet, mais bon, je reste un indécrottable aficionado de ses passes laser millimétrées, quel régal pour les yeux, c’est le Magic Johnson du foot!)

par klinsmark, 04.07.2008 à 15h00   | Citer

@Klinsmark: je pense que Reyes, Joaquin et Vicente sont perdus pour le foot et pour la Roja… :-)

Je les vois mal revenir au premier plan pour l’instant… faudra qu’il se refassent une place dans leur clubs respectifs… Je pense que Reyes et Joaquin on souvent étés surestimés… trop personnels à mon goût…

par Lolindir, 04.07.2008 à 17h21   | Citer

bien d’accord avec toi, mais ce ne sont que nos goûts personnels, attention au deuxième effet kiss cool du redémarrage de carrière après passage à vide de quelques saisons.

par klinsmark, 04.07.2008 à 17h25   | Citer

vicente est pourtant pétri de qualité.
il ya deux ou trois saisons à valence, il était sur un nuage.

par thi oc, 04.07.2008 à 18h04   | Citer

Vicente est un très bon joueur… malheureusement, sa carrière a été minée par les blessures à répétition, mais je me rappelle de l’époque, pas si lointaine, où certains le désignaient comme le nouveau Gento !

Joaquín est rapide, électrique et bon centreur… bref, un joueur très spécialisé… il manque juste un poil de continuité pour atteindre son niveau du Betis.

Guti ? Pourquoi pas. Je ne suis pas du tout contre ce joueur qui, dans un bon jour, a probablement l’un des coups d’oeil les plus développés d’Europe… mais voilà, je l’ai toujours trouvé bcp trop irrégulier pour prétendre à une place de titulaire au Real. Même combat pour la Roja.

par Tristelune, 04.07.2008 à 19h11   | Citer
par thi oc, 15.07.2008 à 11h41   | Citer
Publicité

Laisser un commentaire

HTML autorisé:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Selon son contenu, en particulier si il contient un lien, il se peut que votre commentaire ne s'affiche pas immédiatement et nécessite la validation d'un modérateur. Ceci est une mesure anti-spam! Merci de votre compréhension. Devenez gratuitement un membre de la communauté en vous enregistrant pour éviter ce genre de désagrément.

Bien sûr en déposant un commentaire vous reconnaissez avoir pris connaissance de la charte des commentaires de notre réseau.

Ce blog supporte le service de Gravatar.com.