Cristiano, encore et toujours lui.

Tu as déjà mal à la tête ? Eh bien ce n’est que le début !J’adore la période du mercato. La vraie. Celle qui se déroule en été et dont l’hivernale n’est qu’une pâle copie. Je remercie Calderón d’avoir démissionné et de nous l’avoir avancée de quelques mois. Nous ne sommes pas encore en été, mais la valse des noms a d’ores et déjà débuté au sein de la Maison Blanche. Agüero, Young, Valencia, Benzema, Cristiano Ronaldo, Ribéry (cherchez l’erreur)…

Pour ce qui est du banc, c’est du pareil au même. On parle dans la presse madrilène de Wenger, d’Ancelotti et de Mancini. Mais le candidat le plus sérieux se nomme Benítez. Eh oui. Rafa adore Liverpool, mais en a ras-le-bol du duo rasoir Gillett & Hicks. Sur le point de prolonger son contrat de cinq ans, on raconte qu’un coup de téléphone d’un certain FP l’aurait forcé à remiser dans sa trousse son BIC Cristal. FP, Florentino Pérez donc. Celui que les sondages donnent gagnant à 91% des élections s’il se présentait. L’homme qui avait déposé en 2000 au siège de la LFP les 70 millions d’euros de la clause libératoire de Luis Figo. L’homme capable de réunir dans une même équipe à des stars (et parfois aussi footballeurs) de grand gabarit telles que les Zidane, Beckham et Ronaldo (gros gabarit en ce qui le concerne). Il suffit donc de mentionner son nom pour qu’on ait l’impression que tout est possible. Tout semble facilement véridique. Et le plus beau dans l’histoire, c’est qu’il n’a pas encore confirmé sa candidature ! Sacré Florentino.

Mais je m’égare quelque peu, car le but de ce billet n’était pas tant de parler de ‘Super Floren’, mais plutôt de commenter la dernière rumeur en date concernant l’ami CR7. Vous avez cru que c’était fini depuis septembre ? Détrompez-vous. Les acteurs de cette joyeuse farce vont en remettre une couche d’ici l’été. Dans une news annoncée par la radio espagnole SER, et relayée comme il se doit par AS, le célèbre journaliste José Ramón de la Morena nous apprenait hier soir que la banque Santander avait accepté un crédit de 70 millions d’euros en faveur du Real Madrid. Ce dernier serait destiné à payer le transfert du Ballon d’Or portugais au club espagnol. Qu’est-ce qui a donc changé en six mois me demanderez-vous ? Eh bien De la Morena assure qu’un accord par écrit (et plus par oral comme la dernière fois, au vu de ce que vaut la parole de Ferguson) certifie à Ronaldo que Manchester le laissera partir en juin 2009. Ce papier aurait été produit lors du voyage éclair du manager mancunien à Lisbonne en août dernier. ManU a tout de même une porte de sortie. Si cet accord devait s’ébruiter et porter préjudice au club, il pourrait alors être rompu unilatéralement.

Vrai ou faux ? Vrai faux ou faux vrai ? Il faudra patienter pour le savoir. Vicente Boluda, le président par intérimaire du Real, a promis de ne pas faire d’acquisition (alors pourquoi Faubert ? Mais pourquoiiiiiii…) jusqu’à ce que le club ait un président légitime à sa tête. D’ici là, rien n’empêchera la presse de mouiller son stylo sur les nombreux noms soi-disants amoureux du maillot blanc.

Sources : SER et AS

Photos : AS

 
Angleterre | Espagne | Mercato

trackback uri 4 commentaires

On est d’accord qu’en reportant ce fait tu participes, dans une petite mesure, à ébruiter l’existence de cette signature secrète, et par la même, à rompre le contrat (la notion de « porter préjudice à ManU » me semble très subjective)! J’en déduis que tu ne tiens pas à voir CR7 à Madrid ? ou bien alors ta dévotion à PF est supérieurs à celle du Real ? ;-)

Sinon Faubert n’est pas très apprécié ?

par Jeje, 11.02.2009 à 14h24   | Citer

« la banque Santander avait accepté un crédit de 70 millions d’euros en faveur du Real Madrid »

je croyais que les banques étaient en crise ? c’est pas le roi qui prête au Real d’habitude ?? ;-)

par Alex, 11.02.2009 à 14h47   | Citer

« ou bien alors ta dévotion à PF est supérieurs à celle du Real ? ;-)  »

Absolument ! :-)

Et puis il me gonfle un peu le CR7. Je préfère voir Messi sur notre droite.

Alex > C’est sûr que l’UBS se serait montrée plus réticente…

« c’est pas le roi qui prête au Real d’habitude ??  »

Ouais, nom de code : « Santander ». Tu piges ? ;-)

par Tristelune, 11.02.2009 à 18h52   | Citer

« Si cet accord devait s’ébruiter et porter préjudice au club, il pourrait alors être rompu unilatéralement. »

Haha. Comme quoi les ‘journalistes’ sont rarement bons mais souvent originaux.

par Astroboy, 14.02.2009 à 16h31   | Citer