L2 – 16ème journée

Caen 2:0 Le Havre El Arabi 30′, Langil 65′
Ajaccio 1:1 Laval Martins Pereira 90′ / Chapuis 18′
Brest 1:0 Istres Poyet 6′
Angers 1:0 Nîmes Modeste 72′
Châteauroux 0:1 Guingamp Gilmar 56′
Clermont 0:2 Dijon Ribas 62′, Belvito 82′
Vannes 1:2 Tours Sammaritano 70′ / Giroud 6′, Genevois 17′
Arles-Avignon 2:0 Metz Diawara 10′, Dalé 70′
Sedan 3:0 Nantes Lemoigne 74′, Oliveira 82′, Mokake 91′
Strasbourg 2:1 Bastia Fauvergue 86′, 91′ / Gaffory 56′

Dans le choc au sommet, Caen (1er – 37 pts) a démontré une classe supérieure au Havre (2ème – 27 pts) dans un derby de bonne facture. Les hommes de Frank Dumas survolent ce championnat de L2 avec la meilleure attaque et la meilleure défense (27 buts inscrits pour seulement 11 d’encaissés). Notons l’éclosion du jeune Langil (21 ans – 7 buts – 3 passes décisives) passé par Nîmes et prêté cette saison par Auxerre. Avec 10 points d’avance sur leur poursuivant, adversaire du soir qui se maintient en seconde place au général, alors qu’il reste pourtant trois matchs avant la fin de la phase des matchs allers, Caen est d’ores et déjà assuré d’être champion d’automne.

Plusieurs clubs se replacent en haut du classement et menacent sérieusement les favoris à la montée en L1. Le promu Arles-Avignon (3ème – 27 pts) dispose de Metz (6ème – 26 pts) et réintègre le podium alors que les Lorrains n’avaient plus perdu depuis fin septembre. Après être allé s’imposer à Vannes (12ème – 20 pts), Tours (4ème – 26 pts) continue d’engranger de précieux points. Les hommes de Sanchez n’ont connu la défaite qu’à une reprise depuis la fin août, preuve d’une implacable dynamique avec un 13ème but inscrit par Giroud, meilleur buteur de L2. Enfin Brest (5ème – 26 pts) semble prendre le bon wagon enfonçant un peu plus le promu istréen (19ème – 14 pts) dans les sables mouvants de la zone de relégation.

Le gros coup de mou est pour Nantes (7ème – 24 pts) qui est quasiment à l’arrêt avec une nouvelle défaite dans le dernier quart d’heure à Sedan (16ème – 18 pts) qui s’offre enfin un peu de sérénité. Avec 2 points pris sur 15 possibles, les Canaris tanguent dangereusement mais pouvait-il en être autrement? Alors que je pensais Rohr capable de stabiliser un groupe bourré d’égoïsme et prenant le plus souvent l’allure d’un champ de melons, l’entraineur nantais risque d’être démis de ses fonctions prochainement. Malgré un effectif comportant des individualités évidentes (Darcheville, Abdoun, Zerka, Shereni, etc.), avec un départ pourtant bien négocié, l’inéluctable se confirme. Les supporters qui ne peuvent déjà encadrer la direction made in Kita devraient se déchainer dans les jours prochains. Certains joueurs penseraient déjà au prochain mercato…Nantes qui rappelons-le fut le dernier champion de France avant l’ère lyonnaise (Carrière, Landreau, Yepes, Armand, Vahirua, Ziani, Toulalan, etc.) n’a pas réussi le virage post-formation. Pire le désamour avec le public est entériné, les abonnés désemplissent la Beaujoire, ce stade non retenu pour accueillir l’éventuel Euro 2016…Le programme jusque la trêve leur proposera à domicile Arles-Avignon qui viendra fort de sa 3ème place et Angers dans un derby toujours délicat à gérer. Enfin les Nantais se déplaceront à Ajaccio. De quoi mieux appréhender le devenir du club.

Laval (8ème – 22 pts) aurait pu justement doubler Nantes si Martins Pereira n’avait pas offert l’égalisation à Ajaccio (15ème – 18 pts) à l’ultime minute. Les Corses sont à la peine à domicile puisqu’ils n’ont remporté qu’un seul de leur huit matchs disputés à François Coty. Les Corses de Bastia (20ème – 10 pts) auront sans doute du mal à se relever de cette nouvelle défaite concédée à Strasbourg dans les 5 dernières minutes après avoir ouvert le score en deuxième mi-temps. Le fautif se nomme Fauvergue qui semble bien être le buteur providentiel des Alsaciens (8 buts). Les Strasbourgeois (18ème – 16 pts) semblent voir le bout du tunnel puisque le 9ème Châteauroux (9ème – 20 pts) n’est qu’à 4 longueurs seulement. Bastia file droit vers le national d’autant que l’équipe dirigeante continue de tergiverser, le président attendu ayant refusé le poste finalement après avoir pourtant viré l’entraineur Anziani.

Pour finir, le trio Angers, Guingamp, Dijon glanent trois points précieux dans la course au maintien qui est loin d’être décantée.

 
Championnat | France

trackback uri 1 commentaire

Langil fait vraiment une saison intéressante pour un novice a ce niveau.
10pts d’ avance a la 16eme , si on ne remonte pas… En plus depuis quelques semaines, le jeu est de qualité.
Bref, Ca vaut le coup de descendre :-)

par Thi oc, 02.12.2009 à 11h56   | Citer