Trophée Matt Moussilou 2010 : élisez le pire attaquant de Ligue 1 !

MOUSSILOUPour la deuxième fois, élisez le pire attaquant de Ligue 1 de la saison en votant pour le Trophée Matt Moussilou. Cavenaghi, Gomis, Gudjohnsen, Helstad ou Morientes : qui succèdera à Mateja Kezman ? Vous avez jusqu’au lundi 24 mai pour faire votre choix, sur l’espace sondage de mondofoot.blogspot.com.


La saison de Ligue 1 touche à sa fin. Tout suspense a disparu quant à la course au titre et à la quête du maintien. Seules restent à attribuer les places européennes. Avant de tirer le rideau sur un cru 2009-2010 riche en suspense et en rebondissements, il est temps de participer à la deuxième édition du Trophée Matt Moussilou, et de désigner ainsi celui qui, selon vous, est le pire attaquant de Ligue 1 de l’exercice écoulé. Avant d’entrer dans le vif du sujet avec la liste des nommés, un petit rappel s’impose. L’an passé, c’est Mateja Kezman (PSG) qui l’avait emporté, devant Mamadou Samassa (OM) après un joli mano a mano.

Joueurs doués en panne de confiance, erreurs de casting, abonnés aux frappes hors-cadre, recrutements dispendieux et ratés, comportements de divas à la mentalité douteuse, ou tout cela à la fois : le Trophée Matt Moussilou (qui garde le même « parrain » malgré la nomination de l’intéressé aux Oscars du foot) a pour vocation de revenir au pire attaquant de Ligue 1 de la saison… Ce qui signifie que d’authentiques bons joueurs qui sont passés à travers ces derniers mois peuvent être couronnés. Vous avez jusqu’au lundi 24 mai, 12 heures pour faire votre choix sur Mondo Foot. Vous pouvez aussi utiliser l’espace commentaires du blog ou le « wall » de l’événement facebook consacré au Trophée pour me faire part de vos commentaires et/ou désaccords. 

N’attendons pas davantage, et dévoilons maintenant la liste des joueurs nominés, par ordre alphabétique :

Fernando Cavenaghi (26 ans, Girondins de Bordeaux). Si les Girondins ont échoué cette saison à jouer jusqu’au bout sur tous les tableaux, c’est en partie à cause des défaillances de leurs hommes de banc. Condamné à faire banquette le plus souvent, l’ex serial-buteur argentin s’est mué en serial-loser. L’expression de sa « grinta » a cédé la place à des mines de cocker triste. Ses stats sont en chute libre : 3 buts en 976 minutes de Ligue 1, aucun en 3 matches de C1 et un triplé en Coupe de France face à l’AC Ajaccio. Trop peu pour échapper à une mention dans notre liste.

Bafetimbi Gomis (24 ans, Olympique Lyonnais). « Tu as plus un physique de Dieu du grec qu’un physique de Dieu grec », dit un jour Ariel Wizman à Doc Gynéco. La même phrase correspondrait parfaitement à Bafetimbi Gomis. Transféré cet été de l’AS Saint-Etienne à l’ennemi juré lyonnais, l’ex-surprise de Raymond Domenech, bien empâtée, n’a que trop rarement fait honneur à son étiquette d’« impact player », ne parvenant que rarement à justifier le coaching de son entraîneur. Et quand il fut titulaire ce ne fut pas beaucoup mieux. Quelques buts importants certes, mais trop peu pour que cette recrue à 13 millions coupe à la nomination.

Eidur Gudjohnsen (31 ans, AS Monaco). Star étrangère sur le retour (1/2). Gudjohnsen à Monaco, l’idée avait tout pour séduire. Un joueur soucieux de son standing dans un club désireux de retrouver le sien, cela aurait dû coller. « Je ne suis pas là pour faire du tourisme », avait déclaré l’Islandais peu après son arrivée en Prinicipauté. Après avoir traversé une dizaine de matches avec une combativité et une envie dignes du passage niçois d’Edgaras Jankauskas, la star déchue de Chelsea s’en alla rejoindre Tottenham en prêt. Dur, dur, Eidur…

Thorstein Helstad (33 ans, MUC 72). Le Pauleta scandinave, symbole du recrutement malin du Mans, s’est mué en grand… muet des surfaces cette saison. Ou comment le carrosse peut devenir citrouille dans ce sport plein d’impondérables qu’est le football. Les statistiques sont sans appel pour celui qui s’englua dans une inhabituelle maladresse après des débuts prometteurs (2 buts lors des 3 premières journées), au point de ne plus guère être titularisé après la trêve. Ce qui n’empêcha pas le club sarthois de couler inexorablement vers la Ligue 2. Simple saison sans ou déclin irrémédiable ?

Fernando Morientes (34 ans, Olympique de Marseille). Star étrangère sur le retour (2/2). Disons-le, cela fait mal de nommer un attaquant d’une classe pareille et un joueur à la mentalité si excellente dans cette liste. Mais peut-on faire autrement ? Non, malheureusement. Arrivé à l’OM sur la demande expresse de son entraîneur Didier Deschamps, l’Espagnol ne justifia jamais la confiance de DD, multipliant les apparitions fantômatiques, au point de faire peine. L’OM a été premier en (presque) tout cette saison, y compris pour les erreurs de casting !

Votez jusqu’au 24 mai, 12 heures sur : mondofoot.blogspot.com

 
France

trackback uri 15 commentaires

Je m’excuse mais, quand on voit cette liste, Bafé Gomis n’a vraiment rien à y faire.
8 buts et 4 passes décisives.
OK, ça parait peu mais il a du poids (sans mauvais jeu de mots) dans l’équipe.
Certes, il peut faire mieux mais franchement, le mettre dans cette liste…..

par Fab, 08.05.2010 à 19h24   | Citer

gudjohnsen, sans hésiter!
d’ autant que ses prestations londoniennes sont dans la lignée de son début de saison monégasque

par thi oc, 09.05.2010 à 09h56   | Citer

+1 avec Fab,… Gomis n’a RIEN à faire dans cette liste…

pour le trophée j’hésite entre Gudjohnsen et Morientes, mais ce dernier est quand même champion de france même si il a peu joué… donc Gudjohnsen!

par Jeje, 09.05.2010 à 14h44   | Citer

Je vois mal l’intérêt et je trouve le mode de sélection… Mal foutu. Gomis, en effet, n’a rien à faire dans cette liste, même si j’ai trouvé certaines de ses prestations très décevantes. Gudjohnssen n’a que peu joué à Monaco. Cavenaghi, Helstad et Morientes n’étaient pas titulaires, donc facile de choisir des gars qui ne jouent pas. Quant à Matt Moussilou, il a même été nominé aux trophées UNFP, parmi les plus beaux buts de la saison.

par stef, 09.05.2010 à 21h05   | Citer

Helstad a été titulaire 15 fois et a perdu sa place en raison de sa stérilité offensive. J’aurais aussi pu mettre Sverkos, qui présente une trajectoire comparable. Quant à Cavenaghi, il est vrai que Blanc l’a peu fait jouer, mais le joueur a laissé passer les quelques chances qu’il a eu en ne marquant pas… Gomis a coûté 13 M€, et a été titularisé 20 fois sur 35 matches, pour un bilan très déceva

par Mondo Foot, 09.05.2010 à 21h13   | Citer

Gudjo pour moi !

par Moriarty, 09.05.2010 à 21h16   | Citer

Morientes. Sans concurrence.

par MTP, 10.05.2010 à 08h06   | Citer

C’est nul ce trophée !

par Nokomment, 10.05.2010 à 10h42   | Citer

C’est caustique, discutable, mais de là à dire que c’est nul… Disons que c’est un peu dans la suite du ballon de plomb.

Après il faudrait bien définir les critères de sélection.

par MTP, 10.05.2010 à 11h04   | Citer

bah le ballon de plomb , c’est aussi nul ! :-) )

par Nokomment, 10.05.2010 à 14h26   | Citer

Et les autres vrais trophées style ballon d’or , meilleur joueur FIFA , à défaut dêtre nul , c’est sans interêt .Et puis c’est l’éternel paradoxe d’une récompense individuelle au sein d’un sport collectif , j’ ai toujours trouvé cela aberrant , sans parler des critères de selection , et sans oublier ce petit côté jury de l’Eurovision de la chanson, ça devient kitch et ringard à la longue .

par Nokomment, 10.05.2010 à 14h32   | Citer

Mais c’est excellent l’Eurovision qu’est ce que tu racontes !!
La victoire de la Finlande en 2006 avait d’ailleurs provoqué l’accouchement de ma femme ! :-)
pour mémoire ! :

par Moriarty, 10.05.2010 à 19h48   | Citer

Excellent Mo’ !! :D
je me souviens avoir fait une soirée Eurovision arrosée (la seule de ma vie j’vous jure !) hé ben on s’était vraiment bien marrés grâce à ces finalistes !
Bon souvenir.

par Fab, 10.05.2010 à 23h29   | Citer

Morientes sans aucune hésitation

par sancho, 11.05.2010 à 23h29   | Citer

eidur pour moi car le gars est arrivé en principauté genre je vais montrer de quem bois je me chauffe et a priori il a laissé me bois en islande le garcon

par Meuns18, 12.05.2010 à 16h45   | Citer