Willie Thornton, légende des Rangers

Demain, c’est le 8 mai. Pour fêter ça, voici la première de trois histoires de footballeurs durant la Seconde Guerre mondiale.

Willie Thornton - Photo Rangerspedia.orgWillie Thornton est resté dans l’Histoire du football écossais comme l’un de ses premiers talents précoces. Les Rangers et Hearts of Midlothian se sont battus – quasiment au sens propre du terme ! – pour s’arracher ses services alors qu’il n’avait que 16 ans. Renommé pour son jeu aérien, passeur décisif inspiré, il dribblait également avec une telle habileté qu’il ne s’arrêtait avec le ballon que dans la cage adverse. Grâce à son talent, Thornton a eu une carrière brillante. Elle aurait pu être mondialement rayonnante si la Deuxième Guerre mondiale ne l’avait pas mise entre parenthèses. Qu’à cela ne tienne, c’est au front que Thornton la rendra unique.

Willie Thornton naît en 1920 dans une famille de supporters fanatiques des Rangers. Lorsque ceux-ci et les Hearts of Midlothian l’ont dans le viseur, le choix paraît limpide. Mais tout n’est pas si simple et c’est son frère qui doit, pour les forcer à se décider, aller frapper à la porte des dirigeants protestants pour les avertir qu’ils sont en train de passer à côté d’un grand talent. Bill Struth, le manager du club, vient alors prendre le thé chez les Thornton et surtout assister à une démonstration de Willie ballon au pied. Dix minutes suffisent pour le convaincre. Le jeune Willie signe son premier contrat professionnel dès le lendemain. Le néo-Ranger fait ses débuts peu après contre Partick Thistle avec une réussite insolente puisque c’est lui qui marque l’unique but du match. Son jeu de tête, combiné à sa vitesse et son timing, en font un avant-centre fort efficace et loué par ses contemporains.

Trois petites années plus tard, l’attaquant axial des Rangers devient soldat du Régiment de Cavalerie Ecossais, sous la direction du colonel Robert Bartram. La Seconde Guerre Mondiale éclate alors, brisant la vie de millions de personnes dans le monde. Son impact rejaillit dans tous les domaines, et le football n’y fait pas exception. Des centaines de joueurs professionnels sont appelés à se battre, et souvent à se sacrifier. Willie Thornton n’a que 19 ans lorsque le conflit débute, mais il répond présent de toutes ses forces à l’appel. Il rejoint le Régiment de Cavaliers Ecossais avec lequel il est envoyé en Afrique du Nord. Il rejoint ensuite l’Europe continentale avant de participer activement en novembre 1943 à l’invasion alliée de la Sicile à l’issue de laquelle il reçoit la Médaille Militaire pour son courage sur le champ de bataille.

A la fin de la guerre, Thornton retourne à Glasgow. Et contrairement à bien d’autres, morts ou gravement blessés, lui peut reprendre sa carrière. Et même s’il a perdu ses plus belles années avec le conflit, c’est avec succès qu’il retrouve les terrains. Les Rangers remportent avec lui quatre titres de champion d’Ecosse, trois Coupes et deux Coupes de la Ligue. Ils seront surtout son seul et unique club. De 1936 à 1954, il dispute avec eux 433 matchs, pour 254 buts. Et reste aujourd’hui encore l’un des meilleurs buteurs du championnat écossais, avec 139 buts.

Thornton compte également huit sélections avec l’équipe nationale écossaise, pour un but lors d’une victoire 2-1 face au Danemark. L’une d’elles, face à l’Angleterre le 10 avril 1948, a été le théâtre d’un moment émouvant pour l’attaquant. Thornton est en effet reçu au milieu d’Hampden Park par Bernard Montgomery, commandant de la 8e Armée britannique puis du 21e Groupe d’Armées. Au centre du terrain, Monty serre la main de Thornton en souvenir de temps encore proches où deux hommes, un maréchal et un simple soldat, ont lutté pour leur pays.

Thornton et Montgomery - Photo freewebs.com

Dès la fin de sa carrière de joueur, Willie Thornton devient manager. Pas chez les Rangers mais à Dundee. Cinq années à la tête du Dundee FC puis neuf saisons à Glasgow, à St Partick Thistle. A l’été 1968, il revient enfin aux Rangers, comme assistant de David White. Lors de l’éviction de ce dernier, il prend provisoirement les rênes de l‘équipe. Un intérim de deux matchs, que les Rangers gagnent sous ses ordres. Il continuera ensuite dans son rôle d’assistant, aux côtés de William Waddell,  ami intime depuis ses débuts, avant de prendre sa retraite en 1972.

Willie Thornton disparaît en 1991 à l’âge de 71 ans. Gentleman courageux pour ses proches, il est surtout resté un avant-centre légendaire en Ecosse et une des belles histoires de réussite de cette douloureuse époque car contrairement à bien d’autres, Thornton a pu reprendre sa carrière après-guerre. Une de ces histoires qui donnent aux petites gens la force de se reconstruire après le pire.

Sources: Istoria fotbaluluiInside Futbol ou encore Futbolistas con historia.

 
Ecosse | Histoire

trackback uri 2 commentaires

Super article PJ, comme d’habitude.
J’attends les deux suivants avec impatience. :)

par stef, 07.05.2012 à 12h25   | Citer

Super article bravo !

par sancho, 22.05.2012 à 07h23   | Citer