Rest in peace, Mister Eusébio !

eusebio1Celui qui restera à jamais associé à Benfica et à la coupe du monde en Angleterre, n’est plus. Eusébio est décédé ce dimanche à l’age de 71 ans des suites d’un arrêt cardio-respiratoire. Fin 2012, il avait déjà été victime d’un accident vasculaire cérébral et sa santé était déjà précaire.

Né au Mozambique, ancienne colonie portugaise, il aura passé la majeure partie de sa carrière au Benfica Lisbonne. En effet, il portera le maillot des aigles durant quinze saisons. En 1966, il permettra à sa sélection de terminer troisième de la compétition. On peut même dire que dans les années soixante, il y avait les pro-Pelé et les pro-Eusébio. D’ailleurs, à cette époque, lui aussi était surnommé « le roi ». Ballon d’or 1965, il aura également remporté onze titres de champions du Portugal, cinq coupes du Portugal et une coupe des champions. Soulier d’or européen à deux reprises, en 1968, puis en 1973, avec respectivement 42 et 40 buts.

eusebio2

Le roi n’est plus, vive le roi !

 
Europe | Portugal

trackback uri 6 commentaires

Un des très rares qui aura marqué l’histoire de son sport. Et un bel esprit, comme lors de sa dernière finale de C1 en 1968, quand il est allé féliciter Stepney après son superbe arrêt. (à 9′40) Le score était alors de 1-1 et sans cet arrêt, United aurait perdu le match. Les Anglais l’ont finalement emporté 4-1 après prolongations.

Petite anecdote: Eusébio n’aurait pas dû jouer à Benfica mais au Sporting Lisbonne. Alors qu’il vivait à Maputo, Bela Guttmann, alors entraîneur du Benfica, le repère et le veut absolument. Mais le Sporting Lourenço Marques, où est licencié le jeune Eusébio, est un club lié au Sporting Portugal. Ce n’est que grâce à l’insistance de Guttmann qu’il jouera au Benfica. Et ce malgré les protestations du Sporting auprès de la fédé portugaise. Les dirigeants du Benfica l’ont même fait venir sous protection rapprochée et caché quelques temps quelque part en Algarve, le temps que l’affaire soit classée et qu’il puisse effectivement jouer avec son nouveau club!

par PJ, 05.01.2014 à 15h25   | Citer

Je suis né en 66 et la disparition d’Eusébio c’est un peu comme la fin d’une époque. Ça fait partie de ces joueurs que l’on a pas vraiment vu joué, mais qui ont alimenté la légende du football.
‘Tain ! J’viens encore de prendre un coup de vieux, moi !

par stef, 05.01.2014 à 16h21   | Citer

voici sa carriere en championnat , on peut aussi ajouter 62 selections et 40 buts avec le portugal

http://www.national-football-teams.com/player/17503/Eusebio.html

par rcs67, 05.01.2014 à 20h50   | Citer

C’est vrai que c’est dommage de ne pas avoir pu le voir jouer. Heureusement qu’il nous reste les vidéos !

par Xaxou, 06.01.2014 à 10h19   | Citer

hier , le deces d’un ancien defenseur de l’ EDF : mustapha ZITOUNI , mort à 86 ans à nice .
4 selections avec la france en 1957 et 58 .
8 selections avec l’algerie de 1963 à 65.

formé à l’ AS eugene alger jusqu’en 1952, il fait une saison amateur au stade francais paris ( 1952-53 ) avant de devenir pro !!! et de porter les maillots de cannes et monaco ( 156 matchs et 6 buts ) . en 1959 il redevient amateur et joue 5 saison à chartres ( national 2 ) avant de rentrer en algerie . il joue de 1963 à 67 jusqu’a ses 39 ans !!! au RC kouba et permet a ce club d’entrée dans l’élite du foot algerien !!

il joue aussi pres de 90 matchs amicaux avec le FLN en 5 ans , avant d’integrer la vrai selection algerienne officiel

par rcs67, 06.01.2014 à 18h28   | Citer

autre disparition notable, un defenseur internationnal trinidadien de 22 ans !!!! ( 9 selections ) , un grand espoir defunt

akeem ADAMS , qui debute sa carriere dans son ile est recruter l’été dernier par le ferencvaros budapest ( D1 hongroise ) . il est de suite titulaire ( 6 matchs de championnat ) mais le 25 septembre il est victime d’une crise cardiaque a son domicile . son état ne s’ameliore pas et il decede le 30 decembre 2013 à budapest à 22 ans seulement

par rcs67, 06.01.2014 à 18h38   | Citer