Les dessous du transfert de Pantilimon à Watford

Arrivé à Sunderland à l’été 2014, le gardien roumain Costel Pantilimon s’est imposé en une année comme l’un des tous meilleurs gardiens de Premier League. Passé du statut de doublure de Joe Hart à Manchester City, un statut qui faisait d’ailleurs débat au sein des supporters des Blues, à héros des Black Cats dès sa première saison à Sunderland, Pantilimon vient d’être poussé vers la sortie par son manager Sam Allardyce. Avec au final un transfert étonnant à Watford pour la modique somme de 600 000 euros, quand sa cote dépasse les cinq millions d’euros! Une bonne affaire pour les Hornets, qui disposent pourtant avec Heurelho Gomes (ex-Tottenham) et Giedrius Arlauskis (ex-Steaua Bucarest) de deux gardiens internationaux. Le faible montant de ce transfert interpelle, surtout quand il s’agit du meilleur joueur de Sunderland.

Pantilimon Watford

Jusqu’à fin décembre, Pantilimon était le titulaire indiscutable dans les buts de Sunderland. Jusqu’au Boxing Day et la titularisation, aussi soudaine qu’inattendue, de Vito Mannone dans le but. Relégué sur le banc, le grand roumain y passe trois matchs, avant de finir en tribunes, le jeune Jordan Pickford étant promu titulaire par Allardyce. Devant cet état de fait en plein mercato, il est plus qu’évident que Pantilimon est poussé vers la sortie. ON parle de l’intérêt de clubs espagnols, notamment de l’Espanyol, entraîné par son compatriote Costel Gâlcă. Ce sera finalement Watford. Mais pour quel montant! Panti, qui n’était pourtant en fin de contrat, est bradé. Il s’avère que le gardien avait une clause spéciale dans son contrat le liant à Sunderland: à son 50e match disputé, toutes compétitions confondues, son contrat lui était automatiquement prolongé, avec une substantielle augmentation de salaire. Face à Chelsea, Pantilimon est titularisé pour la dernière fois… pour son 49e match! Déjà mal en point à la 19e place de Premier League, Sunderland a préféré se séparer à la va-vite de son joueur plutôt que de voir son salaire augmenter. Un choix étonnant pour un club qui doit progresser pour se sauver. A moins qu’il ne soit révélateur des difficultés financières de Sunderland, peut-être obligé de se séparer d’un salaire important pour recruter. Connaissant le pragmatisme habituel d’Allardyce, cette piste ne paraît pas incongrue.

Pour Pantilimon, le plus reste maintenant à faire: prendre la place de Gomes dans le but de Watford. Si son arrivée devrait pousser Arlauskis, qui n’est pas parvenu à s’imposer, à se trouver un nouveau club, la place de titulaire ne semble pas acquise pour le nouveau venu. Un pari risqué à quelques mois de l’Euro, alors que son rival en sélection Ciprian Tătăruşanu cartonne cette saison avec la Fiorentina. A 28 ans, Pantilimon n’a plus le temps d’attendre de rester remplaçant.

 
Angleterre | Ces petites choses...

trackback uri 2 commentaires

Bonjour,
Je pense que Watford a réussi un gros coup en recrutant ce gardien. Son expérience et ses qualités seront un plus pour la fin de saison.

par Kim, 22.02.2016 à 04h09   | Citer

Je n’ai pas eu vent de tout cela ! D’où tiens-tu toutes ces informations ? J’aurais aimé en savoir davantage, mais tu n’as pas cité tes sources.

par Jules, 28.06.2016 à 05h04   | Citer

Laisser un commentaire

HTML autorisé:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Selon son contenu, en particulier si il contient un lien, il se peut que votre commentaire ne s'affiche pas immédiatement et nécessite la validation d'un modérateur. Ceci est une mesure anti-spam! Merci de votre compréhension. Devenez gratuitement un membre de la communauté en vous enregistrant pour éviter ce genre de désagrément.

Bien sûr en déposant un commentaire vous reconnaissez avoir pris connaissance de la charte des commentaires de notre réseau.

Ce blog supporte le service de Gravatar.com.